Jean-Jacques Manicourt : Clarisse de la pique-couille (16)

€5.00

Apéropuscule #16

Titre : Clarisse de la pique-couille

Auteur : Jean-Jacques Manicourt

Prix : 5 € (frais d'envoi compris pour le monde entier)

En cas de difficulté à passer commande, cliquez ici

Précision : le délai d'envoi peut être plus long que pour un livre classique car nous imprimons en fonction des demandes.

Un apéropuscule présente un futur roman : les 5000 premiers mots


Comment l'encourager ?

1. Achetez cet apéropuscule sur notre site.
2. Lisez-le
3. Partagez votre découverte si elle vous a plu.
4. Suivez les résultats des ventes.
5. Vous êtes éditeur ? N'hésitez pas à contacter son auteur et à le publier.

Si cet apéropuscule remporte un succès, notre maison d'édition ou une autre maison d'édition pourra le publier.


Découvrez d'autres apéropuscules et leurs résultats.

 

L'auteur

Jean-Jacques Manicourt, né à Roubaix en 1957, est l’auteur de plusieurs romans, nouvelles et poésies.

Il écrit depuis son premier chagrin d’amour ce qui laisse à penser que l’écriture est, pour lui, une sorte de travail de deuil ou, pour le dire autrement, parce que les femmes le conduisent en écriture. Il y a là un réel indicible, un roc incontournable…

Être conduit en écriture par le désir, la beauté, la chair et le sang, c’est, le croit-il, ce qu’il y a de plus vivant dans l’existence. En somme, pour cet auteur, écrire c’est continuer à vivre et à désirer. Mais il pourrait très bien prétendre demain que les femmes n’y sont pour rien !

Le roman

« Les voix décident de prendre des vacances. Un congé dont se félicite Ronald. Il espère que Salopetterie et Crichieuse (c’est ainsi que depuis peu les voix exigent d’être nommées) apprécieront ce séjour hors de son champ hallucinatoire. Il l’espère secrètement – un chuchotement dans son crâne, en sorte que Salopetterie et Crichieuse ne puissent l’entendre, ou pire, deviner ses pensées : les voix excellent dans le domaine du mentalisme. À croire Salopetterie, les pensées de Ronald sont sous l’éteignoir depuis qu’il consulte. Les voix, en fait, prennent des vacances au pays de l’Aldol ! Y’a mieux comme villégiature, ironise Crichieuse. » 

Ces voix, qui intiment à Ronald Dupérou l’ordre de tuer Nicolas Sarkozy, auront fort affaire avec Clarisse de la pique couille, tueuse enfiévrée qui puise, dans le nuancier des grâces féminines, les charmes auxquels elle a recourt pour assouvir sa passion du meurtre…

Related products