Vie et survie de la littérature bruxelloise

$23.00

Sold Out

Vie et survie de la littérature bruxelloise
Auteur : Georges Lebouc
Directeur de collection : Joske Maelbeek
Merci à Willy De Marche (Madame Chapeau)
Editions Lamiroy
Parution : 1 septembre 2024
ISBN : 978-2-87595-939-3      
278 pages
Prix : 20 € (frais d'envoi offerts pour la Belgique)

Distribution : distribution@maisondelapoesie.com

Dans cet ouvrage, Georges Lebouc nous plonge aux racines même de la littérature bruxelloise et, avec sa rigueur habituelle, nous remet en mémoire ou nous fait (re)découvrir ceux qui ont constitué l’esprit bruxellois avec ce succulent et imagé « parler de chez nous ». Il nous rappelle ainsi que le bruxellois ne se réduit pas à des insultes ou des propos de « pottepeis » sur un coin de comptoir mais représente une riche palette de sentiments, de situations qui nous emmène de la moitié du XIXe siècle à nos jours. Évoquant des précurseurs, comme Suau de Varennes ou Victor Joly (surnommé Sancho), passant par Jean d’Osta (Jef Kazak) et Virgile, pour arriver à Joske Maelbeek, ce sont tous les domaines de la littérature dite « en Beulemans » qui sont explorés : roman, poésie et théâtre, sans oublier la zwanze !!

Georges Lebouc a une soixantaine d’ouvrages à son actif dont une majorité sur Bruxelles et les Bruxellois. Auteur surtout de l’incontournable Dictionnaire bruxellois-français, le plus complet (700 pages), il a abordé au long de sa carrière d’écrivain tous les aspects de la richesse du parler bruxellois et l’inventivité de ses défenseurs.

Un résident de Zottegem-Sud nous demande : « Pourquoi vous avez été mettre un pei déguisé en madameke sur la couverture de votre livre ? » Eh bien, fieu, je vais te répondre par deux autres questions : « Est-ce que tu as lu le livre ? » On va faire plus simple : « Est-ce que tu as lu juste le titre du livre ? » On parle de survie de la littérature bruxelloise. Et, à ton avis, quel est le personnage de la littérature bruxelloise que tout le monde sait reconnaître, même les mains dans les poches ? Tu vois pas ? Je vais t’aider. Même qu’un sculpteur célèbre, Tom Frantzen, a fait sa « posture » que tu peux aller admirer rue du Midi, près de la rue des Alexiens. Donc, ce n’est pas une simple Madameke, c’est Madame Chapeau, personnage emblématique de l’incontournable pièce de théâtre « Bossemans et Coppenolle » qui, traditionnellement, était jouée par un homme. Et, à propos de tradition, chaque année, en juin, il y a une élection de « Madame Chapeau » place Rouppe et le kastar que tu vois sur la photo l’a déjà été dix fois consécutivement. Et ces élections ont lieu depuis 2002. Alors, si ça, ce n’est pas de la survie, je ne m’appelle plus Joske Maelbeek !! Comme je le dis toujours, le Folklore, ça est de l’Histoire et de la Culture plekkés ensemble, mais avec encore plus de spitant dedans ! Voilà ! Joske Maelbeek

Related products